Rechercher
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
3
4
5
6
7
9
10
12
13
14
16
17
19
20
21
23
24
26
27
30
31

Premier sang de Amélie Nothomb, Albin Michel 2021

Amélie Nothomb nous raconte une partie de la vie de son père, son enfance surtout. Il perd son père a 2 ans et est élevé par ses grands parents maternels. Mais, il passe aussi des vacances chez ses grands-parents paternels où il découvre la vie de famille nombreuse et où, pour les repas, s'applique le droit d'aînesse, ce qui avec le manque d'argent prive les plus jeunes d'un repas consistant.

Dans ce roman l'auteur endosse le personnage de son père pour une déclaration d'amour filial. 

Le Cerf-volant de Laëtitia Colombani, Grasset 2021

Le mari de Léna est décédé brutalement, elle quitte la France pour essayer de se reconstruire en Inde, au départ pour un mois. Là-bas, elle est sauvée de la noyade par une fillette de 10 ans, muette, qui joue tous les matins au cerf-volant sur la plage. Elle découvre que cette fillette ne sait ni lire ni écrire. Sa vocation d'enseignante la rattrape alors et elle décide de monter une école pour les enfants défavorisés. 

Un roman émouvant et révoltant sur la condition féminine en Inde et le système des castes, dans lequel on retrouve un des personnages de La tresse, un des précédent roman de l'auteur.

Et que ne durent que les moments doux de Virginie Grimaldi aux Éditions Feryane

Élise aide son fils à emménager à Paris pour ses études, et sa fille vit à Londres avec son petit ami. Élise se retrouve alors seule dans son appartement. Parallèlement on suit le récit de Lili qui s'adresse à sa fille qui vient de naître prématurément, elle lui raconte ses premiers jours de vie en néonat.

Deux récits de mère, l'une qui le devient dans des conditions angoissantes et l'autre qui prend "sa retraite" de maman et qui souffre du syndrome du nid vide.

Dans ce très beau roman, on passe constamment du rire aux larmes. Le récit de la néonat est poignant. Comme à son habitude Virginie Grimaldi manie l'humour et l'émotion avec brio.

Si vous avez aimé ce livre, on vous conseille aussi Va où le vent te berce de Sophie Tal Men

Trois de Valérie Perrin, Albin Michel 2021 

Virginie nous raconte l'amitié entre Nina, Adrien et Etienne qui se rencontre en CM2 en 1986 et ne se quitteront plus. Parallèlement, nous sommes en 2017, on repêche une voiture  dans un lac avec un corps à l'intérieur. Quel lien entre les Trois et cette voiture ? Mais surtout qui est Virginie qui nous raconte cette histoire, comment connait-elle les Trois ?

Valérie Perrin nous étonne avec ce roman différent des 2 précédents (Changer l'eau des fleurs et Les oubliés du dimanche). Un roman d'une construction parfaite avec des révélations jusqu'à la dernière page.

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois - Prix Goncourt 2019

C'est l'histoire d'une vie, celle de Paul. Paul est en prison au Canada, près de Montréal. Il partage sa cellule avec Patrick Horton, incarcéré pour meurtre. Patrick Horton est apparemment ce qu'on pourrait définir comme "une grosse brute" alors que Paul semble si doux, si gentil. Du fond de sa cellule, Paul revit son enfance à Toulouse, dans les années soixante. Enfance passée entre un père Pasteur d'origine danoise et sa mère propriétaire d'un cinéma, où elle n'hésite pas à faire passer des films sulfureux. Une enfance entre deux mondes (religion et cinéma) et entre deux personnages que tout oppose. Ceci jusqu'au jour où le père de Paul part sans son épouse pour le Canada. Paul le suivra et deviendra concierge d'une résidence où vivent des personnes âgées à qui Paul rend de nombreux services. Mais pourquoi Paul se trouve-t-il en prison à côté de Patrick Horton, ce colosse féroce qui a une peur panique des souris ? Et qui quelque part le protège. Et du fond de sa cellule, Paul repense à sa vie avec Winona sa compagne pilote, à Nouk le chien qui comprend tout...

Tout en relatant la vie carcérale (promiscuité, froid,...) l'auteur déroule la vie de Paul, ne dévoilant qu'à la fin, le motif de son emprisonnement.

C'est un roman plein de vivacité, de tendresse, d'amour, d'humanité dans un style magnifique et ciselé.

En parlant de Winona, sa compagne amérindienne, Paul ne nous dit-il pas "Cette personne auprès de laquelle j'ai toujours essayé de me tenir droit. Elle possédait le don de révéler la meilleure part de chacun".

Un livre consolation sur la nature humaine.